ÉLECTRICITÉ


ÉLECTRICITÉ
ÉLECTRICITÉ

L’ÉTUDE des phénomènes électriques constitue une des bases de la description de l’Univers; ces phénomènes sont partout présents: les forces qui agissent au sein de toute matière entre les électrons et les noyaux atomiques sont des forces électriques; la lumière est une onde électromagnétique.

Les premières observations électrostatiques et magnétostatiques dont nous soyons sûrs datent du VIe siècle avant J.-C.: l’ambre (en grec 兀凞﨎精福礼益) frotté attire les corps légers, le fer est attiré par la pierre d’aimant provenant de Magnésie. L’article sur l’histoire de l’électricité traite de l’évolution des idées en ce domaine et montre comment on a pu aboutir aux équations de Maxwell: ces équations fournissent toutes les informations purement électriques et indiquent comment les charges électriques sont responsables des phénomènes électrostatiques, tandis que les charges électriques mobiles (courant électrique) permettent d’atteindre les phénomènes magnétiques. L’article «Électromagnétisme» fait le point sur cette question et montre en particulier que les phénomènes électriques et magnétiques, qui sont toujours intimement liés, se propagent à une vitesse finie: dans le vide ou l’air, cette vitesse est la vitesse de propagation de la lumière (c = 300 000 km . s-1). Pour un phénomène se produisant périodiquement au cours du temps (avec une fréquence f ), la longueur d’onde définie par = c est particulièrement importante (pour une fréquence de 50 Hz: = 6 000 km; pour 1 MHz : = 300 m).

Il est très utile de savoir si un matériau peut conduire ou non l’électricité, c’est-à-dire s’il peut être parcouru ou non par un courant électrique: on distingue ainsi les corps isolants (cf. DIÉLECTRIQUES, ISOLANTS), conducteurs (cf. CONDUCTION DE L’ÉLECTRICITÉ) et semi-conducteurs [cf. SEMICONDUCTEURS]. Signalons qu’à basse température et sous des champs magnétiques pas trop élevés, certains corps sont dans l’état supraconducteur: ils peuvent alors être traversés par un courant continu sans aucune perte de puissance [cf. SUPRACONDUCTIVITÉ].

Une autre classification des corps peut être trouvée en examinant les phénomènes magnétiques: les corps peuvent être diamagnétiques, paramagnétiques, ferromagnétiques, antiferromagnétiques ou ferrimagnétiques [cf. MAGNÉTISME].

Les éléments des circuits sont les résistances (dans lesquelles de l’énergie est dissipée), les inductances (dans lesquelles on peut stocker de l’énergie sous forme magnétostatique) et les condensateurs (stockage d’énergie électrostatique). Quand on établit diverses connexions entre de tels éléments, il est nécessaire d’en connaître le comportement d’ensemble: on étudie les circuits électriques quand les dimensions de l’ensemble sont très faibles devant la longueur d’onde ( = c ) et les lignes de transmission électriques dans le cas contraire. Cette distinction provient du fait suivant: dans un fil isolé soumis à des phénomènes périodiques, l’intensité du courant traversant le fil, à un instant bien précisé, dépend du point considéré: toutefois, l’intensité est quasi la même pour deux points dont la distance mutuelle est très faible devant la longueur d’onde et l’approximation relative aux circuits (le courant ne dépend pas du point considéré) peut être utilisée. Pour les courants industriels (f = 50 Hz), il suffit que la distance considérée soit très faible devant 6 000 km.

Pour qu’un ensemble électrique (circuit ou ligne) soit utile, il faut qu’il comprenne au moins un générateur électrique et au moins un récepteur électrique. Quand l’aspect principal est la transmission d’un message, d’une information, on parle des techniques de la radioélectricité ; le domaine de l’électrotechnique , au contraire, est celui où l’aspect principal est la transmission de puissance.

Dans le domaine de l’électrotechnique, les récepteurs transforment l’énergie électrique en un autre type d’énergie: les moteurs électriques fournissent ainsi de l’énergie mécanique. Les générateurs électriques effectuent l’opération inverse; en partant d’énergie mécanique, les alternateurs fournissent de l’énergie électrique sous forme alternative. Les transformateurs permettent de transmettre l’énergie entre deux circuits de type différent. Les convertisseurs fournissent des tensions et des fréquences autres que celles qui sont imposées par un générateur de courant alternatif ou continu; les variateurs permettent de modifier la vitesse de rotation des machines tournantes. Trois articles concernent les aspects techniques et économiques de la production et de la transformation de l’énergie électrique.

À l’échelle d’un pays, la production, le transfert et la distribution de l’énergie électrique doivent permettre de satisfaire, au coût minimal, les différents consommateurs. L’article sur les réseaux électriques ainsi constitués indique l’évolution des différents types de centrales électriques et traite des problèmes portant sur l’architecture et la gestion des réseaux d’énergie.

électricité [ elɛktrisite ] n. f.
• 1720, trad. Newton; angl. electricity (1646); lat. sc. electricitas électrique
1Une des formes de l'énergie, mise en évidence à l'origine par ses propriétés attractives ou répulsives, aujourd'hui par la structure de la matière elle-même; ensemble des phénomènes causés par une charge électrique. électromagnétisme, magnétisme. Électricité statique, en équilibre (phénomènes d'électrisation par frottement, par contact et par piézoélectricité). Électricité positive (ou vx vitrée, qui se développe sur le verre par frottement),du noyau de l'atome. Électricité négative (ou vx résineuse, sur la résine),celle des électrons. Électricité dynamique : courant électrique. Structure granulaire de l'électricité. électron, électronique. Électricité atmosphérique. éclair, 1. foudre. « L'irritante électricité des jours orageux » (Fromentin). Loc. Il y a de l'électricité dans l'air : les gens sont nerveux, excités.
Cette énergie dans ses applications techniques, industrielles, domestiques. L'essor de l'électricité. électrotechnique; communication, transmission (télégraphe, téléphone, radio); électrochimie, électrométallurgie. Applications thérapeutiques de l'électricité. électrodiagnostic, électrothérapie. La force de l'électricité ( électromoteur) . Alimentation des villes en électricité. Panne d'électricité. 2. courant. Se chauffer à l'électricité. Consommation, note d'électricité. Fam. Allumer, éteindre l'électricité, la lumière électrique. — Toute l'électricité est à refaire dans cette maison, l'installation électrique.
2Branche de la physique qui étudie les actions exercées et subies par les charges électriques inertes ( électrostatique) ou en mouvement ( électrocinétique, électrodynamique). Un cours d'électricité.

électricité nom féminin (anglais electricity, du grec êlektron, ambre jaune) Manifestation d'une forme d'énergie associée à des charges électriques, au repos ou en mouvement. Cette forme d'énergie servant à un usage domestique ou industriel : Panne d'électricité. Installation utilisant cette énergie : Refaire l'électricité dans son appartement. Source d'éclairage électrique : Éteindre l'électricité. Partie de la physique et de la technologie qui traite des phénomènes électriques. Familier. Consommation de cette énergie : Payer son électricité.électricité (expressions) nom féminin (anglais electricity, du grec êlektron, ambre jaune) Familier. L'air est chargé d'électricité, la tension monte, l'excitation fait présager une dispute. Électricité primaire, électricité produite par les centrales hydrauliques ou nucléaires. Électricité médicale, application de l'électricité à la médecine, à des fins diagnostiques et thérapeutiques (électrobiologie, électrophysiologie, électrodiagnostic, électrothérapie). Électricité atmosphérique, charge d'électricité présente dans l'atmosphère. Électricité animale, synonyme de électrobiogenèse. Pêche à l'électricité, pêche utilisant les réactions des poissons à l'égard du courant électrique et qui permet de les capturer sans les tuer. ● électricité (synonymes) nom féminin (anglais electricity, du grec êlektron, ambre jaune) Cette forme d'énergie servant à un usage domestique ou industriel
Synonymes :
Source d'éclairage électrique
Synonymes :
- lumière
Électricité animale
Synonymes :
- électrobiogenèse

électricité
n. f. Une des propriétés fondamentales de la matière, caractéristique de certaines particules (électron, proton) qui exercent et subissent l'interaction électromagnétique. (V. encycl. électromagnétisme, interaction.)
|| Courant électrique. Faire poser l'électricité. Panne d'électricité.
|| Lumière électrique. Allumer, éteindre l'électricité.
Loc. fig. Il y a de l'électricité dans l'air, une excitation, une animosité dans le comportement ou les paroles, qui laissent présager quelque éclat.
Encycl. Dès le VIe s. av. J.-C., les Grecs constatèrent que l'ambre frotté attirait de nombreux corps légers. Au XVIIIe s., des expériences fondamentales ont mis en évidence l'existence de deux charges électriques, positive et négative. à partir de 1800, la pile de Volta permit de réaliser les premiers courants électriques dont l'étude fut complétée en 1826 par Ohm, qui établit la relation entre l'intensité traversant un conducteur et la différence de potentiel aux bornes de celui-ci et définit ainsi la notion de résistance. En 1831, Faraday établit les lois du phénomène d' induction électromagnétique. En 1841, Joule établit les lois régissant le dégagement de chaleur dans un conducteur (effet Joule). En 1864, Maxwell prédit l'existence des ondes électromagnétiques. à la fin du XIXe s., la découverte de l'électron ouvrit la voie aux réalisations ultérieures de l' électronique.

⇒ÉLECTRICITÉ, subst. fém.
A.— Forme d'énergie produite par le déplacement de particules élémentaires de la matière et se manifestant par différents phénomènes tels que attraction et répulsion (électricité statique), calorifiques, chimiques, lumineux, magnétiques, mécaniques (électricité dynamique). Électricité atmosphérique, cérébrale; corps bon conducteur de l'électricité. Les chaleurs étaient accablantes, et l'atmosphère, saturée d'électricité, ne se déchargeait (...) que par de violents orages (VERNE, Île myst., 1874, p. 584). La vitesse de l'influx nerveux (...) extrêmement faible à comparaison de celle de l'électricité : trente mètres par seconde au lieu de trois cent mille kilomètres (J. ROSTAND, La Vie et ses probl., 1939, p. 54) :
1. « Qu'est-ce que l'électricité? » (...) si je connais les différences de niveau, les flux, les balancements, enfin toutes les relations qui allument les lampes, font tourner les moteurs, décomposent les solutions salines, je sais ce que c'est que l'électricité.
ALAIN, Propos, 1933, p. 1119.
Électricité statique. Électricité accumulée dans un corps par des particules en excès qui ont été déplacées et qui se retrouvent au repos. Électricité dynamique. Électricité produite par des particules en mouvement dans un corps :
2. La découverte de la pile électrique fut une véritable révolution (...). L'électricité jusque-là statique, devient dynamique. (...). Les applications seront de plus en plus nombreuses, la voie étant ouverte pour utiliser l'électricité à créer du travail, de la chaleur, de la lumière.
Encyclop. univ., 1970, p. 12.
Électricité négative, résineuse (vieilli). Électricité accumulée dans la résine frottée. Électricité positive, vitrée (vieilli). Électricité accumulée dans le verre frotté :
3. Elle [la femme] en diffère [de l'homme] comme l'électricité négative et l'électricité positive, c'est-à-dire par le sens et la direction, non par l'essence.
RENAN, L'Avenir de la sc., 1890, p. 524.
P. méton. Science étudiant les phénomènes produits par cette énergie. Pascal (...) avait dû abandonner les cours de mécanique et d'électricité qu'il suivait à l'institut de Tourcoing (VAN DER MEERSCH, Invas. 14, 1935, p. 16).
B.— En partic.
1. Cette énergie utilisée à des fins industrielles ou domestiques. Panne, production d'électricité; distribution de l'électricité. Le vrai « fog » ne se voit plus à Londres depuis que le chauffage par l'électricité s'est répandu (GREEN, Journal, 1936, p. 71).
2. P. méton.
a) Installations permettant l'emploi de cette énergie en particulier pour l'éclairage. Installer l'électricité. Il saute sur le bouton de l'électricité à gauche de la console, le tourne et la lumière s'éteint partout (FEYDEAU, Dame Maxim's, 1914, II, 10, p. 53). Pylône d'électricité (JOUVE, Scène capit., 1935, p. 69).
Fam. Moyen(s) d'éclairage utilisant cette énergie. Allumer, éteindre l'électricité (cf. allumer ex. 2, 5, 9). Science moderne. Au lieu du « fiat lux! » lire ceci :« que l'électricité fonctionne! » (BLOY, Journal, 1894, p. 125). À la lueur des quinquets, du gaz ou de l'électricité (BRASILLACH, Corneille, 1938, p. 9).
Rare. Lumière produite par cette énergie. La seule lumière venait du building voisin : un grand rectangle d'électricité pâle, coupé par les barreaux de la fenêtre (MALRAUX, Cond. hum., 1933, p. 181).
b) Fam. Consommation de cette énergie. Quittance d'électricité. Allons, va fermer la lumière au fond! (...) On voit bien que c'est pas toi qui me la paye l'électricité (CÉLINE, Voyage, 1932, p. 391).
c) Rare. Matériel servant à l'utilisation de cette énergie; appareils utilisant cette énergie. Bazar d'électricité (MALÈGUE, Augustin, t. 1, 1933, p. 56) :
4. ... le visiteur d'une exposition d'électricité qui ne peut croire que la voix que le phonographe restitue inaltérée soit tout de même spontanément émise par une personne...
PROUST, Le Temps retrouvé, 1922, p. 942.
C.— P. métaph. ou au fig. Énergie pleine d'excitation. L'électricité qui charge (...) l'atmosphère, le bouillonnement des passions (VOGÜÉ, Morts, 1899, p. 281). L'électricité de la guerre sociale (BOURGET, Actes suivent, 1926, p. 93) :
5. Il se faisait par tout le navire, chargé d'électricité, un crépitement d'énergie anarchique qui tenait de la mutinerie de pénitencier et de la manœuvre d'abordage...
GRACQ, Le Rivage des Syrtes, 1951, p. 225.
Loc. fam. Il y a de l'électricité dans l'air (Lar. encyclop.). L'excitation des personnes présentes laisse présager une querelle.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1740-1932. Étymol. et Hist. 1720 « une des formes de l'énergie » (P. COSTE, Trad. du Traité d'optique par Newton, pp. 534-535 : Les Corps agissent les uns sur les autres par des attractions de Gravité, de Magnetisme, & d'Électricité). Empr. à l'angl. electricity (electric + -ity) cf. attest. supra, dep. 1646 ds NED, v. électrique. Fréq. abs. littér. :778. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 593, b) 920; XXe s. : a) 735, b) 1 867. Bbg. Du drame antique à la fée lumière. Vie et Lang. 1952, p. 140. — GOHIN 1903, p. 358.

électricité [elɛktʀisite] n. f.
ÉTYM. 1720, trad. Newton; angl. electricity, 1646, de electric, et -ity; le lat. sc. electricitas est postérieur.
1 Une des formes de l'énergie, mise en évidence, à l'origine par ses propriétés attractives ou répulsives, plus tard par la structure de la matière elle-même; ensemble des phénomènes causés par une charge électrique. Électrique; électromagnétisme, magnétisme. || Électricité positive (ou, vx, électricité vitrée, vitreuse), celle du noyau de l'atome. || Électricité négative (ou, vx, résineuse), celle des électrons. || Électricité statique : électricité en équilibre sur les conducteurs (phénomènes d'électrisation par frottement, par influence ou par piézo-électricité). Électrostatique. || Électricité dynamique : courant électrique. Électrocinétique; électrodynamique; électromagnétisme. || Électricité affluente, qui se porte dans une direction déterminée. || Grain élémentaire d'électricité, structure granulaire de l'électricité. Électron (→ cit. 1), électronique, neutron, positon, proton. || Faire apparaître de l'électricité sur un corps. Électriser. || Quantité d'électricité d'un corps électrisé (→ Charge électrique). || Corps bons conducteurs, mauvais conducteurs d'électricité ( Isolant). || L'électricité est localisée à la surface extérieure d'un conducteur isolé. || Voltage d'une source d'électricité. || Déperdition d'électricité. → ci-dessous, les cit. 4 et 5.
L'électricité atmosphérique, produite par le champ électrique terrestre. Éclair, effluve, foudre, orage, tonnerre. || L'air, le temps est chargé d'électricité. Orageux (→ Accablant, cit. 2).Fig.Loc. Il y a de l'électricité dans l'air : l'atmosphère est tendue, les gens sont énervés, excités…Par métaphore. Tension nerveuse, surexcitation.
1 Mais la colère, la haine, le désespoir abaissaient lentement sur ce visage hideux un nuage de plus en plus sombre, de plus en plus chargé d'électricité qui éclatait en mille éclairs dans l'œil du cyclope.
Hugo, Notre-Dame de Paris, VI, IV.
2 Cependant, des nuages s'amoncelaient; le ciel orageux chauffant l'électricité de la multitude, elle tourbillonnait sur elle-même, indécise, avec un large balancement de houle (…)
Flaubert, l'Éducation sentimentale, III, I.
L'électricité cérébrale.
3 Dès 1875 le physiologiste anglais Caton avait démontré l'existence de l'électricité cérébrale. Après avoir enfoncé des électrodes dans la substance grise cérébrale d'un singe trépané, il avait vu s'inscrire sur le galvanomètre relié à ces électrodes des oscillations rythmiques traduisant la présence d'un courant électrique.
Jean Delay, l'Électricité cérébrale, p. 6.
Spécialt. Cette énergie dans ses applications techniques, industrielles, domestiques. || L'essor de l'électricité. Électrotechnique; communication, transmission (télégraphe, téléphone, T. S. F.); chauffage, éclairage (lumière, arc voltaïque…), travail (moteur, traction électrique. → Artisanat, cit. 3); électrochimie, électrométallurgie. || Les applications thérapeutiques de l'électricité. Électrologie (médicale); électrodiagnostic, électrographie, électrothérapie; diathermie. || Accidents dus à l'électricité. Électrocuter, électrocution. || L'électricité qui tue. → Mixer, cit.
La force de l'électricité. Électromotrice (force). || Électricité d'origine hydraulique ( Hydro-électricité; houille blanche, bleue, thermique, nucléaire [ Électronucléaire]). || Production de l'électricité. Centrale, générateur; électrogène (groupe). || La production, la consommation d'électricité dans le monde (évaluée en millions de kWh). || Nationalisation des entreprises d'électricité.Alimentation en électricité d'une ville, d'un secteur, d'une usine, d'un hôpital. Distribution, installation; pointe (heure de pointe). || Panne (2. Panne, cit. 5), coupure d'électricité.L'électricité domestique. Électrodomestique, électroménager. || Avoir l'électricité. || Faire poser, installer l'électricité (→ Ligne). || Se chauffer à l'électricité. || Payer sa note d'électricité. || Compteur d'électricité. || Allumer, fermer, éteindre, couper l'électricité, le courant électrique. || Interrupteur automatique d'électricité. Disjoncteur.
3.1 Il y a, à côté des villes, sur des plateaux arides, des endroits oubliés où vit l'électricité. C'est là que sont ses demeures. Connaissez-vous ces endroits ? Ce sont comme des villes, faites seulement de pylônes et de fils, dans des régions où personne ne va. C'est beaucoup plus terrible à voir que les cimetières, les abattoirs, les casernes, les prisons et ces choses-là. Personne n'y va jamais. Dans ces endroits, il n'y a que l'électricité, et la mort. Les pylônes sont géants, ils portent des douzaines de câbles d'acier qui sifflent dans le vent.
Les câbles reposent sur des isolateurs de verre et de porcelaine, sur des supports de bakélite et de caoutchouc. Et sur cette aire déserte, où ne vient jamais personne, ni un homme, ni une femme, ni un chien, rien, l'électricité règne tout le temps. Elle vibre jour et nuit, elle chantonne son chant d'abeilles, elle tournoie sur elle-même à l'intérieur des condensateurs grands comme des églises, elle va et vient le long des câbles d'acier épais comme des arbres, d'un pylône à l'autre, comme cela, invisiblement, infatigablement. Elle n'arrête pas, elle n'en finit pas de naître (…) Dans les endroits où naît l'électricité, il n'y a jamais personne. Quelquefois les oiseaux s'y aventurent, et ils tombent foudroyés. Il ne faut pas y aller, non. Si on approche de ces endroits, on entend le bruit mortel des abeilles, et on sent le corps qui est attiré vers les réseaux bleutés.
J.-M. G. Le Clézio, les Géants, p. 199-201.
Loc. vieillie. La fée électricité.
Histoire de la notion d'électricité ( aussi Galvanisme, mesmérisme).
4 Les sentiments des Physiciens sont partagés sur la cause de l'électricité; tous cependant conviennent de l'existence d'une matière électrique plus ou moins ramassée autour des corps électrisés, et qui produit par ses mouvements les effets d'électricité que nous apercevons (…) Comme on ne connaît point encore l'essence de la matière électrique, il est impossible de la définir autrement que par ses principales propriétés. Celle d'attirer et de repousser les corps légers, est une des plus remarquables, et qui pourrait d'autant mieux servir à caractériser la matière électrique, qu'elle est jointe à presque tous ses effets, et qu'elle en fait reconnaître aisément la présence, même dans les corps qui en contiennent la plus petite quantité.
Encyclopédie, art. Électricité.
4.1 Les gens adonnés à la haute science pensaient comme lui, que la lumière, la chaleur, l'électricité, le galvanisme et le magnétisme étaient les différents effets d'une même cause, que la différence qui existait entre les corps jusque-là réputés simples devait être produite par les divers dosages d'un principe inconnu. La peur de voir trouver par un autre la réduction des métaux et le principe constituant de l'électricité, deux découvertes qui menaient à la solution de l'Absolu chimique, augmenta ce que les habitants de Douai appelaient une folie, et porta ses désirs à un paroxysme que concevront les personnes passionnées pour les sciences, ou qui ont connu la tyrannie des idées.
Balzac, la Recherche de l'absolu, Pl., t. IX, p. 588.
5 Comme les électricités s'appellent et s'accumulent entre les deux plaques du condensateur d'où l'on fera jaillir l'étincelle, ainsi, par la seule mise en présence des hommes entre eux, des attractions et des répulsions profondes se produisent, des ruptures complètes d'équilibre, enfin cette électrisation de l'âme qui est la passion.
H. Bergson, le Rire, p. 121.
6 Mieux que le dieu Protée de la fable, l'électricité se métamorphose avec souplesse pour les usages les plus divers. Elle se fait lumière dans les lampes, chaleur dans les radiateurs d'appartement, les cuisinières électriques, les fours d'aciérie, les pinces à souder…; elle se transforme en énergie mécanique dans les moteurs, en énergie chimique dans les accumulateurs, en énergie rayonnante dans les antennes de T. S. F.; elle assainit l'air que nous respirons, grâce à la formation d'ozone, elle purifie l'eau que nous buvons, par l'intermédiaire des rayons ultra-violets. En Amérique, on l'utilise pour tuer les condamnés (…)
L'électricité est une des formes « nobles » de l'énergie; les physiciens entendent par ce terme lyrique qu'elle se transforme presque sans pertes (…) Étincelante, parée de perles de feu et de mortels prestiges, claire et terrible comme la foudre, sa sœur jumelle, intouchable comme ces princesses hindoues qu'on ne saurait effleurer sans mourir, l'Électricité est la pure noblesse de notre civilisation mécanique. Nous l'appelons moderne, mais il faudrait la dire « Immortelle » : cette force fulgurante que nous avons libérée de la matière, rien ne donne mieux l'idée du divin.
P. Devaux, Hist. de l'électricité, p. 6 et 10.
Spécialt. a Lumière électrique. || Allumer, éteindre l'électricité, un appareil (ou des appareils) d'éclairage électrique. → Congédier, cit. 4.
7 Quoi, vous êtes dans le noir ! Il fallait allumer l'électricité. À ces mots la lumière se fait dans le corridor, une lumière jaune qui tombe d'une ampoule nue suspendue au bout de son fil.
A. Robbe-Grillet, Dans le labyrinthe, p. 61.
b Appareillage, matériel électrique. || Bazar d'électricité.
Installation électrique. || Toute l'électricité est à refaire dans la maison qu'ils ont achetée.
2 Partie de la physique étudiant les phénomènes électriques. || Cours, traité d'électricité.
DÉR. et COMP. Électricien. Bioélectricité, ferroélectricité, hydro-électricité, photoélectricité, piézoélectricité, pyroélectricité, radioélectricité, thermoélectricité, tribo-électricité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Electricite — Électricité L’électricité est l interaction de particules chargées sous l action de la force électromagnétique. Ce phénomène physique est présent dans de nombreux contextes : l électricité constitue aussi bien l influx nerveux des êtres… …   Wikipédia en Français

  • Electricité — Électricité L’électricité est l interaction de particules chargées sous l action de la force électromagnétique. Ce phénomène physique est présent dans de nombreux contextes : l électricité constitue aussi bien l influx nerveux des êtres… …   Wikipédia en Français

  • électricité — ÉLECTRICITÉ. s. f. Propriété des corps qui étant frottés, en attirent d autres. L électricité du verre est encore plus sorte que celle de l ambre …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Électricité — Ligne électrique près d une voie ferrée en Pologne. La …   Wikipédia en Français

  • électricité — (é lèk tri si té) s. f. 1°   Terme de physique. Propriété qui se manifeste à la surface de certains corps frottés, chauffés ou comprimés, et qui consiste en ce que ces corps attirent d autres corps, les repoussent ensuite et produisent des… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ÉLECTRICITÉ — s. f. T. de Physique. Propriété qu ont certains corps, lorsqu ils sont frottés, chauffés, ou seulement mis en contact entre eux, d attirer d abord et de repousser ensuite les corps légers, de lancer des étincelles et des aigrettes lumineuses, d… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ÉLECTRICITÉ — n. f. T. de Physique Fluide qui peut se produire par le frottement, ou par la pile, ou par les machines d’induction et qui s’écoule sous forme de courant doué de propriétés calorifiques, magnétiques et chimiques. Théorie de l’électricité.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • électricité — elektra statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. electricity vok. Elektrizität, f rus. электричество, n pranc. électricité, f …   Automatikos terminų žodynas

  • électricité — elektra statusas T sritis Standartizacija ir metrologija apibrėžtis Visuma reiškinių, susijusių su elektros krūviais, jų kuriamais laukais, judėjimu ir sąveika. atitikmenys: angl. electricity vok. Elektrizität, f rus. электричество, n pranc.… …   Penkiakalbis aiškinamasis metrologijos terminų žodynas

  • électricité — elektra statusas T sritis fizika atitikmenys: angl. electricity vok. Elektrizität, f rus. электричество, n pranc. électricité, f …   Fizikos terminų žodynas


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.